Après quelques soucis techniques au niveau du scanner, Je vois l'oncologue pour les résultats.

A vrai dire, j'aurai pu demander à voir le radiologue, mais la dernière fois, elle m'avait juste dit l'évolution des tumeurs en deux phrases. L'oncologue m'en avait dit plus. Alors j'ai eu la flemme d'attendre plus d'une heure pour 2 phrases laconiques.

D'après l'oncologue, c'est stable en légère diminution. J'ai l'impression qu'il va écrire la phrase habituelle de mes bulletins scolaires : "élève appliquée. Doit persévérer". Persévérer d'accord mais comment ?

Le médecin me donne le résultat de l'analyse génétique de mes tumeurs. Ils ont trouvé une anomalie qui permet d'utiliser un nouveau traitement en étude.

Comme j'ai accepté de faire partie de cette étude clinique, je dois faire des examens complémentaires. Prise de sang, électrocardiogramme, FEV ... Ce qui décale la suite des traitements d'une semaine. Youpi ! Une semaine de "vacances" pour me remettre (un peu) des effets secondaires et laisser cicatriser mes bobos. C'est pas de refus !

Ensuite, je serai "randomisée". Pour les informaticiens, ça vous rappelle la fonction random (tirage aléatoire) et c'est bien ça. En fonction des résultats d'analyses et du tirage au sort, j'aurai l'ancien traitement ou le nouveau.

Pour savoir si le nouveau traitement est plus efficace que l'ancien, il faut pouvoir comparer deux échantillons ... Dans quelle équipe vais-je jouer ? D'un côté, je me dis que le nouveau traitement n'aura pas les effets secondaires du taxol et de l'avastin. Et on espère qu'il est plus efficace que les traitements actuels sinon on le testerait pas. D'un autre côté, n'est-ce pas plus sûr de rester sur un traitement bien maitrisé ?

Je signe l'autorisation de m'inclure dans cette étude clinique et je lis les effets secondaires.

Dans 10% des cas ou plus : fatigue, nausée, diarrhée, vomissement, inflammation des muqueuses, éruption cutanée, variation des taux dans le sang du glucoses, potassium, phospate.

Dans moins de 1% des cas : incidences sur l'ECG (électrocardiogramme), les globules rouges et blancs.

Pas très encourageant, mais la liste d'effets secondaires possibles de certains médicaments est pire.

La prise de cette nouvelle thérapie se fait une fois par semaine, mais pas le même jour que la chimio classique. Donc, je ne peux toujours pas organiser le planning de mon été. Mon mari n'est pas content. Il ne sais toujours pas quand poser ses vacances. Je prends le parti d'inscrire le petit dernier en colo et à quelques activités, sans savoir si je pourrai l'emmener. Et oui, la campagne, c'est sympa quand on peut conduire surtout ...